Marion Agache, sept ans au siège de la Croix Rouge !

Ancienne salariée de la Croix Rouge, Marion Agache a « bourlingué » dans le monde pour venir en aide aux personnes défavorisées. Cette ancienne du D.U. (bac+3) Conception et Conduite de projet humanitaire nous raconte son passage à l’IFF Europe en 2008 et ce qu’elle a fait ensuite. Interview.

Marion Agache, sept ans siège Croix Rouge !
Marion Agache, ancienne étudiante du Bachelor de l’IFF Europe

Qu’est-ce qui t’a conduit à poursuivre la formation à l’IFF Europe ?

En sortant du lycée, j’ai tenté plusieurs cursus mais j’avais du mal à trouver ma voie. Il y avait deux points communs à toutes mes tentatives : travailler pour aider les autres et pouvoir exercer mon métier à l’étranger pour découvrir d’autres cultures. Et puis un jour ça a fait « tilt ». Et si l’humanitaire était ma vocation ? C’est donc en 2008, que j’ai postulé pour intégrer le CIRFA (ancienne dénomination de l’IFF Europe, NDLR) au sein du D.U CPH (Conduite de projet humanitaire).

Qu’est-ce que cette formation t’a apporté ? 

A l’époque nous étions une toute petite promo dans laquelle on retrouvait une hétérogénéité de profils et d’expériences. Cette année à l’IFF Europe a été une année charnière pour moi. Elle m’a confirmé dans la volonté de travailler dans l’humanitaire. Mais elle m’a aussi confronté à mes défauts et à mes qualités tant sur le plan humain que professionnel, et j’y ai rencontré des personnes incroyables, encore présentes dans ma vie plus de dix ans après. 

Au final, l’IFF Europe a-t-elle été un vrai tremplin dans ta vie ?

Bien plus que ça ! Mon année en Conduite de projet humanitaire a également été le socle du reste de mes études puis de ma carrière. Et elle m’a ouvert les portes d’un Master spécialisé en humanitaire à Paris. 

Quel est votre meilleur souvenir de votre passage à l’IFF Europe ? 

Difficile de donner un seul souvenir tant cette année a été riche à tous points de vue ! Mais je retiens particulièrement le chantier humanitaire que nous avions réalisé au Chili, via l’association Graines en vie. C’était pour beaucoup d’entre nous notre première vraie expérience en gestion de projet, et quel pays incroyable ! 

Et après, as-tu poursuivi tes études ? Quel métier as-tu exercé ?

Après l’IFF Europe, j’ai intégré le Master de l’UPEC (l’Université Paris-Est Créteil) Actions Internationales et gestion des ONG. Durant ce Master j’ai été amené à réaliser plusieurs stages dont le dernier se fit au sein de la Croix Rouge française au Pôle urgences internationales. A partir de ce moment-là, les urgences sont devenues mon credo car j’ai enchaîné sur des postes salariés  ̶  toujours au sein de ce bureau  ̶  pendant plus de sept ans. Ces postes m’ont permis de réaliser de nombreuses missions d’urgence, que ce soit au Tchad, aux Philippines, au Sénégal, ou encore aux Bahamas ! Ces sept années passées au siège de la Croix Rouge ont été entrecoupées de missions longues : d’abord huit mois au Cameroun en tant que logisticien-administrateur en réponse à l’arrivée de réfugiés centrafricains ; puis en Algérie, avec la Croix Rouge espagnole, pendant deux ans, dont une partie en tant que cheffe de délégation sur place. Nous y mettions en place de nombreux projets auprès de la population sahraoui (l’ensemble des personnes vivant au Sahara occidental, NDLR). 

A l’heure actuelle, que fais-tu ?

Etant devenue maman, les missions d’urgence sont plus compliquées à assumer. Je suis donc à la recherche d’un poste en France, toujours portée par mon envie de donner du sens à mon métier : réinsertion professionnelle, sociale, formation… J’ai plein d’envies, il n’y a plus qu’à trouver ! Et en parallèle, je n’oublie pas mon « premier amour » car je reste bénévole pour la Croix Rouge. 

Quels conseils pourrais-tu livrer aux étudiants actuels de l’IFF Europe ?

Cette école est une vraie opportunité pour se connaître, se découvrir et faire des rencontres importantes : laissez-vous donc guider, prenez tout ce qu’il y a à prendre et profitez ! Et surtout, écoutez-vous, faites-vous confiance, vous êtes capable de tout… et l’IFF Europe vous y aidera !