« Les membres les plus motivés soutiennent ceux qui sont trop inquiets. Nous expérimentons réellement ce qu’est la solidarité » (Vianney Rouits, président)
« Les membres les plus motivés soutiennent ceux qui sont trop inquiets. Nous expérimentons réellement quest solidarité » (Vianney Rouits, président)
Vianney Rouits

Graines en Vie est l’association étudiante de l’IFF Europe au sein de laquelle les étudiants des différentes formations (OPEN, 1ère année du Bachelor, CPH) s’associent et conjuguent leurs talents pour mener à bien des missions humanitaires en France ou à l’étranger. Le confinement a chamboulé les projets de l’association. Le point avec Vianney Rouits, son jeune président.

 

Comment as-tu réagi à l’annonce du confinement ?

Le confinement s’est fait en plusieurs temps. Quand le 17 mars le Président Emmanuel Macron a annoncé le confinement des Français, je ne pensais pas que ça allait impacter autant les missions de Graines en Vie. Celles-ci se déroulant en juin, je pensais qu’on avait de la marge. Mais au fur et à mesure des informations qui sont ensuite tombées, nous avons compris qu’il allait être impossible de sortir de France en juin. Je suis alors passé de l’insouciance à une réelle préoccupation. En suivant les annonces successives du Premier ministre et du Président de la République, il est devenu clair qu’il fallait complètement revoir notre organisation. Je n’ai pas cédé à la panique mais l’inquiétude de la faisabilité des missions cette année, est devenue bien réelle. Désormais, j’ai encore espoir de vivre quelque chose de beau avec Graines en Vie même si ce sera totalement différent de ce que l’association faisait les années précédentes. La France aura besoin de personnes motivées pour reconstruire le pays et la société au sortir de la crise.

Comment ont réagi les autres membres de l’association ? 

Nous n’avons pas tous les mêmes manières de voir les choses, ce qui est une immense richesse. Cela nous permet d’aborder le problème de multiples façons. Chez mes camarades, l’inquiétude est quand même grande et la situation est assez épuisante car nous ne pouvons pas nous projeter au-delà de deux semaines. Pour les membres de l’association cela demande beaucoup d’énergie. D’une semaine à l’autre, les décisions peuvent changer. La direction du vent, que nous ne contrôlons pas, amène le navire Graines en Vie à changer souvent de cap. Certains sont démoralisés et trouvent difficilement de l’énergie pour rester motivés, mais les responsables de classe font un travail extraordinaire pour que nous restions soudés dans l’épreuve. Les membres les plus motivés soutiennent ceux qui sont trop inquiets. Nous expérimentons réellement ce qu’est la solidarité. Car après tout, nous sommes une association solidaire.

« Concrètement, chaque membre de l’association se mobilise pour rechercher de nouveaux partenaires en France »

Que fait Graines en Vie pendant le confinement ?

Si je prends une image, Graines en Vie est un navire dans une tempête. Actuellement l’association essaye de voir par tous les bords où il y a une terre. Concrètement, chaque membre de l’association se mobilise pour rechercher de nouveaux partenaires en France, là où il y a des besoins. Les commissions de l’association (logistique, mécénat, autofinancement, communication et budget) se réorganisent aussi pour s’adapter à la situation. Elles essayent de prévoir ce qui est prévisible, et entrent en contact avec les anciens partenaires et les donateurs pour expliquer la situation.

En ce moment, que faites-vous et quels projets pouvez-vous mener malgré le confinement ?

Pour garder notre énergie, nous avons décidé avec les responsables de classe d’arrêter la recherche de fonds, car les budgets prévisionnels nous informent qu’il est possible de partir en mission en France avec ce que nous avons déjà récolté depuis le début de l’année. Les activités de mécénat et d’autofinancement sont moindres, et nous nous concentrons sur le contact avec les nouveaux partenaires français. Plusieurs projets ont étés validés, à l’Arche, Emmaüs, le Village Saint-Joseph, par exemple.

Dans quelles conditions les missions de fin d’année de l’association vont-elles pouvoir se faire ?

A cause de la fermeture des frontières, les missions se feront uniquement dans l’Hexagone. Nous apporterons une aide et servirons de support à des associations et des structures qui participeront à l’effort pour reconstruire la société après cette crise sanitaire. A contexte différent, activités différentes ! Elles seront plus tournées vers l’accompagnement social ou l’aide à la logistique. Les conditions sanitaires seront évidemment respectées mais il est actuellement trop tôt pour savoir dans quelles conditions précises cela se fera. 

Pour contacter Graines en Vie :

Email : grainesenvie@gmail.com

Pour suivre Graines en Vie :

https://www.facebook.com/grainesenvie/

https://www.instagram.com/grainesenvie_officiel/

« Les membres les plus motivés soutiennent ceux qui sont trop inquiets. Nous expérimentons réellement quest solidarité » (Vianney Rouits, président)
L’équipe des étudiants de Graines en Vie devant les locaux de l’IFF Europe, à Angers.