N’ayez pas peur du vivant !

EDITO N°4 (LETTRE D’INFOS DE MAI 2020)

C’est sous un ciel radieux, sans aucune trace d’avion, bien installée dans mon jardin que je vous écris. Goûter simplement la lumière, le bruissement du vent dans les arbres. Goûter la vie.

En parlant de la vie, nous sortons peu à peu d’une période étrange, à des rythmes variés selon les régions. Ce qui était notre commun, nos relations et nos espaces partagés, est devenu le temps de quelques mois un danger. « Restez chez vous » est devenu synonyme de protection. « Sortir » de risque. Nos activités partagées, la vie hors de nos logements, nos relations les uns aux autres même devenaient un danger. Ce message était martelé – et pour de bonnes raisons – par nos médias. Il n’empêche…

Avec le déconfinement, l’heure est venue de réinvestir progressivement nos relations et nos espaces communs. De remobiliser la confiance. C’est pourquoi, en mettant en œuvre toutes les précautions nécessaires, l’école sort pas à pas du confinement. Sur trois fronts. Les quatorze jeunes inscrits du le parcours Tremplin (et qui ne sont pas inscrits dans un cursus diplômant du supérieur) ont repris en présentiel. De nombreux étudiants membres de l’association Graines en Vie partent en juin soutenir des associations en France, et faire acte de solidarité, par petits groupes. Et certaines réunions d’équipe en petit comité ont lieu à l’IFF Europe pour préparer la fin d’année et celle à venir. L’essentiel de notre activité continue en télétravail.

Il en va de notre responsabilité d’éducateurs et d’humains de soutenir la flamme de l’espérance au cœur des traversées, d’assumer notre mission de formation, de maintenir envers et contre tout le lien avec ceux qui nous sont confiés et d’encourager la dynamique de vie de chacun. Equipe, étudiants, nous avons tenu, et tenons encore ensemble. Et de très belle façon au regard du contexte, avec fidélité et créativité. Certainement, nous ressortirons grandis.

« N’ayez pas peur » était la phrase que le pape Jean Paul II a prononcée lors de l’inauguration de son pontificat. Elle résonne pour moi de façon neuve : n’ayez pas peur du vivant ! Tout en avançant avec prudence et responsabilité je me sens invitée de façon nouvelle à habiter et soutenir cette confiance radicale en la vie.

Agnès Teynié, directrice